02/01/2008

Les Lions de l'Atlas poste par poste

Les Lions de l'Atlas poste par poste

Après deux matchs amicaux de rêve contre deux pointures mondiales, la France et le Sénégal, les marocains peuvent rêver d’un beau parcours pour cette CAN au Ghana qui n’est plus qu’à une cinquantaine de jours. Le site Numéro 10 dans sa présentation de la compétition vous offre un panorama complet de l’équipe d’un des favoris de la compétition.
Image

Gardien: Sans un bon gardien, aucune équipe ne peut espérer gagner quoi que ce soit, cette même équipe du Maroc l’a appris à ses dépends lors de cette fameuse finale de la Can 2004 à Tunis qui rappelle de mauvais souvenir à tout marocain ayant une quelconque notion du football….Exit El Jarmouni et Razzaki, le gardien du WAC, Nadir Lemyaghri aura logiquement les faveurs de l'entraineur qui a préféré l'option expérience en optant pour Fouhami et Bagui, La concurrence entre ces trois vieux briscards aura certainement le mérite de relever leur niveau.

Malgré tout, Henri Michel devrait à nouveau faire confiance à Lemyaghri qu’il connait depuis longtemps pour défendre les buts de l’équipe nationale lors de la CAN.

Défense centrale:  Malgré tout ce que l’on peut en dire, Ouaddou-Karkouri, c’est du solide. Dominants dans les airs et bons tacleurs, les deux joueurs sont des valeurs sûres en défense. Cependant la lenteur des deux joueurs peut les mettre en difficulté lors de contre attaques amorcées par les attaquants africains plus physiques et plus rapides sachant qu’El Karkouri monte systématiquement à tous les coups de pied arrêtés.Il est pourtant difficile de connaitre l’état physique exact de l’ancien parisien. Son absence des matchs amicaux pour cause blessure fera que l’on n’en saura pas d’avantage sur son niveau actuel, ce qui est sur, c’est que si il arrive à se rétablir pour préparer avec ses coéquipiers la CAN, le sélectionneur devrait lui accorder le brassard de capitaine sans trop rechigner ….

Dans le cas échéant, il serait intéressant d’observer la complémentarité entre joueurs expérimentés et jeunes avec Rbati ou surtout Allioui tous deux impeccables en amical aux cotés de Ouaddou.

Arrière latéraux: Pour sa première sélection en équipe nationale A à droite, Chahiri, le défenseur du DHJ a rendu une copie parfaite. Aussi efficace face aux déménageurs sénégalais que face aux ailiers de poche, il a su profiter de la chance qui lui a été offerte par le selectionneur en s’imposant comme une alternative plus que sérieuse à l’excellent Mickael Chrétien Bassir.

A gauche, Badr El Kaddouri écrase la concurrence et remporte tous les suffrages. Le latéral de Kiev peut cependant compter sur Hicham Mahdoufi, son coéquipier en club et titulaire face au Sénégal pour le concurrencer et le pousser à se surpasser.

Milieu de terrain: Le milieu de terrain marocain peut compter sur les nouvelles têtes, fraichement sélectionnées par Henri Michel comme Kabous qui évolue au CSKA Sofia ou encore les revenants Kissi et Kharja qu’on n’a plus revu sous le maillot marocain depuis l’ère Zaki.

Safri, indéboulonnable au milieu de terrain des Lions apporte à chaque match son jeu physique et son caractère de baroudeur qui font de lui un des tous meilleurs joueurs de Coca-Cola Championship en Angleterre.

Attaque: Comme avec la Cote d’Ivoire, Henri Michel a choisi de faire évoluer son équipe à trois devant. Les favoris désignés à la titularisation sont bien sûr Chamakh, en pointe, Hadji à droite  et  Sektioui à gauche.

Alloudi mérite cependant qu’on se penche un peu plus sur son cas : rapide, technique, intelligent; passeur précis et buteur intuitif, l’ex rajaoui a pesé sur le jeu lors de son entrée contre la France en offrant le but de l’égalisation à Mokhtari en déroutant un Clerc peu inspiré. Il a ainsi récidivé à Créteil contre le Sénégal en étant passeur une nouvelle fois et en marquant le troisième et dernier but des lions qui n’est qu’une juste récompense pour ses prestations. Pourquoi ne pas axer Hadji et titulariser Alloudi à droite en mettant Chamakh, surévalué en club et en sélection sur le banc ? A moins que l’entraineur ne veuille profiter de l’explosivité d’Alloudi sur les fins de match face à des défenseurs fatigués.

D’ailleurs, ce ne sont pas les candidats au poste d’attaquant secondaire qui manquent. Zerka,Hadji,Mokhtari, Lembarki et Sektioui peuvent logiquement y prétendre alors que seuls Chamakh et Aboucherouane sont en compétitions pour le rôle de pointe.

22:34 Écrit par Maroxellois dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : poste par poste, can2008, lions de l atlas |  Facebook |

Commentaires

Les lion de l'Atlas Les lion de l'atlas c'est les meilleur jouers au monde, vive le maroc pour touts joure on n'est les meilleurs

Écrit par : Samira | 28/01/2008

Les commentaires sont fermés.