09/01/2008

La 5ième CAN de Michel

La cinquième CAN de Michel

La CAN, Henri Michel connaît. A 60 ans, l'ancien Nantais s'apprête à participer à sa cinquième édition, en cherchant cette fois à grimper une marche supplémentaire, après avoir échoué en finale avec la Côte d'Ivoire lors de la dernière édition.

Michel a beau avoir été capitaine de l'équipe de France et sélectionneur des Bleus lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Mexique 1986, son destin est aujourd'hui intimement lié à l'Afrique. Son premier mandat africain, il l'a effectué à la tête du Cameroun, qu'il a mené à la Coupe du Monde de la FIFA, Etats-Unis 1994. Depuis, il fait partie du Who's who de la CAF.

Michel


Aujourd'hui, cet ancien milieu défensif tient les rênes du Maroc pour la deuxième fois de sa carrière. Il a été nommé en septembre pour conduire les Lions de l'Atlas à Ghana 2008 puis à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. Lors de sa première expérience marocaine, Michel était resté en poste pendant cinq ans, la mission la plus longue d'une carrière de bourlingueur qui l'a vu entraîner l'Egypte, la Grèce, le Qatar, l'Arabie saoudite, la Tunisie et les Emirats arabes unis.

L'ancien Canari avait présidé aux destinées des Marocains de 1995 à 2000. Ironie du sort, son limogeage avait été précipité par un décevant parcours lors de la CAN nigériane.
Impitoyable juge de paix, le rendez-vous continental l'a également privé de la Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002. Après avoir qualifié la Tunisie pour la grand-messe asiatique, il abordait la CAN comme une répétition générale qui lui permettrait d'effectuer les derniers ajustements en vue de l'échéance estivale. Malheureusement, son équipe avait dû quitter Mali 2002 au premier tour sans avoir marqué le moindre but. Résultat des courses : la fédération tunisienne avait remercié l'Aixois cinq mois avant la compétition asiatique.

Le tournant de 2006
Pendant longtemps, on a cru que la CAN était la bête noire de Michel. Heureusement, le technicien français s'est réconcilié avec l'épreuve à Egypte 2006, où il a conduit les Ivoiriens jusqu'à la finale. Au Stade International du Caire, ses Eléphants ne se sont inclinés qu'aux tirs au but face aux locaux après une partie tendue et stérile.
Michel semble vraiment enchanté de retrouver les commandes de la sélection marocaine, d'autant que les résultats plaident en sa faveur. Après le match nul face à l'équipe de France au mois de novembre, ses protégés ont décroché une belle victoire face au Sénégal, lui aussi qualifié pour la CAN, lors d'un match de préparation disputé à Colombes.
Certes, il garde un goût amer de son limogeage, il y a sept ans, mais il ne pouvait pas laisser passer cette nouvelle opportunité. "Je suis conscient que les deuxièmes fois sont toujours plus difficiles, mais c'est un défi extraordinaire", a-t-il déclaré avant son premier match sur le banc.

Le premier objectif de Michel sera d'effectuer une belle campagne continentale au Ghana, où son équipe a été versée dans le même groupe que les locaux, les imprévisibles Guinéens et les inconnus namibiens. "Nous espérons faire notre meilleur parcours possible mais tout le monde sait que les conditions climatiques rendent les choses très difficiles. En tout cas, le vrai objectif, c'est de qualifier l'équipe pour la phase finale de la Coupe du Monde 2010".

La dernière fois que Michel a travaillé en France, c'était au Paris Saint-Germain, en 1991. Depuis, il a posé ses valises dans neuf pays, dont cinq en Afrique. Ce baroudeur aime d'ailleurs à dire que cela fait une éternité qu'il n'a pas vu la neige.
Quoi qu'il en soit, c'est en Afrique qu'il semble vraiment chez lui. "Il a le foot africain dans le sang", confirme l'arrière latéral marocain de l'AS Nancy Mikaël Chrétien Bassir.

19:55 Écrit par Maroxellois dans Actualité des lions | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : henri michel, 5ieme can, can2008 |  Facebook |

Commentaires

très bo montage

Écrit par : farid | 10/01/2008

Les commentaires sont fermés.