18/01/2008

Le nouveau souffle des Lions de l'Atlas

Elimination dès le premier tour il y a deux ans en Egypte, privés de Mondial 2006, les supporters marocains ont plutôt été déçus par les Lions de l’Atlas ces derniers temps.Image
Après des qualifications laborieuses, les coéquipiers de Marouane Chamakh, star adulée dans son royaume, ont viré de cap lors de la nomination d’Henri Michel en septembre. Le technicien tricolore a apporté un nouveau souffle à la sélection et transmis sa confiance au groupe. Le premier match amical contre le ghana et son résultat défavorable n'ont pas ébranlé la confiance qui commençait à s'établir entre le coach et les lions, Les matchs amicaux qui ont suivi n'ont connu que des belles performances présageant un bel avenir,La France, Le Sénégal, La Zambie et dernièrement l'Angola ont tous gouté à la furreur et au reveil des lions assoifés de victoire. Sur l’échelle continentale, le Maroc aimerait rapporter la deuxième Coupe d’Afrique des nations de son histoire, qu’il n’a plus remportée depuis 1976, c'est manifestement avec beaucoup d'assurance, de confiance et 'ambition que les lions de l'Atlas sont arrivé hier à ACRA (GHANA).

bassirPour sa première participation à la CAN avec les Lions de l’Atlas, le défenseur nancéien Michael Chretien Basser espère aller le plus loin possible et se nourit de beaucoup d'éspoir en vue des prestations et de de la qualité des joueurs séléctionnés " Cette grande première me tient à cœur. J’espère aller le plus loin possible dans cette compétition. Je suis un peu stressé, mais notre équipe sera présente dans les moments importants".

La préparation pour la CAN s'est soldé par des bons résultats "Nous avons eu effectivement de bons résultats. Il y a beaucoup de qualités individuelles et physiques dans notre équipe. Nous faisons courir l’adversaire, mais nous sommes montés progressivement en régime même si nous devons nous montrer plus réguliers sur un plan collectif. …Les supporters sont exigeants, mais ils adorent le football. Nous sommes dans une phase de reconstruction après notre raté en qualifications du Mondial 2006. Nous avancerons à grands pas si nous obtenons au Ghana de bons résultats. Il y a une nouvelle génération dont je fais partie qui s’est installée et je suis persuadé que nous allons réaliser de belles choses ensemble."

Les commentaires sont fermés.