25/01/2008

Ghana - Maroc & L'arbitre

Ah que ce match sera important pour le Ghana et le Maroc, les premiers matchs des lions de l'atlas se sont déroulés sans erreurs d'arbitrage flangrantes, la prochaine rencontre, qui sera capitale pour les deux formations, risque d'avoir comme vedette le petit bonhomme en noir; Si la défaite du maroc sera synomyme de décéption nationale, celle du pays hôte le Ghana sera, quand à elle, synonyme de catastrophe footballistique majeure.

Image Il n'est dans l'interêt de personne, sauf des marocains, de voir la formation ghaniènne quitter prématurément la compétition africaine, ce serait meme un fait rare de l'histoire de la CAN que de voir un pays organisateur de ce calibre chuter au premier tour; Beaucoups d'aspects peuvent influencer la rencontre capitale qui opposera le Ghana au Maroc, les deux formations se valent qualitativement mais le Ghana bénéficiera, à coup sur, du soutien des supporters , de la nature du terrain, du climat local mais aussi, et sans à priori, de l'arbitrage favorable qui, comme d'habitude en afrique, avantagera fatalement le pays organisateur.

Nos joueurs pourront facilement faire abstration des trois premiers aspects, en revanche, ils auront du mal à éviter des eventuels abus ou erreurs d'arbitrage qui seront certainement en faveur du Ghana; De nombreux hommes en noir africains ont été mêlés à des affaires de corruption durant les mondiaux africains et ont souvent influencé les résultats en faveur du pays organisateur; En afrique, plus l'erreur est flagrante, plus elle passe inaperçue.

flash-back CAN 2004: la Tunisie, pays hôte, affronte le Nigéria en demi-finale.les Super Eagles nigerians frustrés de ne paps avoir entendu leur hymne national prenaient logiquement l'avantage après un penalty indiscutable suite à une faute sur Kanu. La Tunisie allait être éliminée de son propre tournoi jusqu'à ce que l'arbitre n'accorde un nouveau penalty, imaginaire celui-ci, aux Tunisiens qui égalisent et se qualifient pour la finale aux tirs au but. En quart de final déjà, Un arbitre s'était déjà distingué en accumulant les décisions favorables aux hôtes.

flash-back CAN 2006: A la fin de la demi-finale Egypte-Sénegal, l'attaquant sénégalais, Diomansy Camara, déclarait : On marche sur la tête en Afrique. L'arbitre ne nous accorde pas un penalty à la 88e minute. C'est le tournant du match. On était revenu au score mais l'Egypte est le pays organisateur et c'est clairement un avantage. Même son de cloche lors de la finale ou l'égypte a hérité d'un penalty totalement imaginaire lors de la 1ière période de la prolongation. les exemples sont nombreux et le phénomène est très connu sur la scène footballistique.

Si, avant le début de la CAN 2008, Claude Leroy, L'actuel entraineur du Ghana, fustigeait l'arbitrage africain en dénonçant les dérives du passé "Les pays du Nord organisent tout pour que leur sélection puisse jouer dans des conditions optimales. Ils ont très souvent un arbitrage favorable par exemple. Ça se passe comme ça...", son discours risquera de changer et sera tout autre d'ici quelques jours face à nos lions de l'Atlas, en effet, le Ghana de Leroy usera de tous les artifices, sportifs et extra-sportifs, pour garantir sa qualification au second tour faute de quoi la CAN 2008 deviendra moins attractive et dramatique pour le pays hôte.

Les Lions de l'Atlas ne doivent pas craindre l'arbitrage lors de cette rencontre. Ils doivent pratiquer leur meilleur football, éviter les erreurs défensives et les fautes inutiles pour ne pas donner l'occasion à l'arbitre de la rencontre d'abuser de son pouvoir de sifflet et de ses cartons; Les Lions ne redouteront personne et resteront concentrer sur leur objectif premier, peu importe l'équipe en face, peu importe les conditions  et peu importe l'arbitre; Vive le Maroc et ses Lions.(Maroxellois)

Les commentaires sont fermés.