15/02/2008

Exclu: Martin JOL, Coach national ??

imagesIl parait que le hollandais Martin JOL soit dans la liste des 7 entraineurs dont la candidature a été retenue par la fédération marocaine de football qui cherche un sélectionneur chauvronné pour diriger les lions de l'Atlas après le licenciement du français Henri Michel.

Ex-coach de RKC Walwijk et du préstigieux Tottenham Hotspur serait en discussion avancée avec les fédéraux marocains, ces derniers subissent une forte pression de la part de l'opinion publique qui reclame un technicien marocain à la tête de l'équipe nationale. la tache sera donc difficile pour Martin JOL qui risque d'avoir du mal à convaincre les plus réticents surtout après la débâcle du sélectionneur français.

Martin JOL croit fort dans les capacités des joueurs marocains d'autant plus qu'il a cotoyé plusieurs stars d'origine marocaine durant sa carrière d'entraineur, il a notamment donné la chance à des jeunes prodiges tels Younes Kaboul et Adel Taarabt qu'il avait engagé en vu de renforcer les Spurs. de plus Martin JOL a déja entrainé la sélection marocaine de hollande communaiment appellée Marocprofs en 2004, son rapport avec la communauté marocaine est connu pour être très affecteux à en juger par l'interêt qu'il lui porte. Martin JOL est donc un candidat très sérieux à la succession de Henri Michel, c'est un entraineur de classe supérieur qui connait parfaitement bien le football marocain et les capacités de ses joueurs.(Maroxellois)

 

20:33 Écrit par Maroxellois dans Actualité des lions | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : coach national, martin jol, info, intox |  Facebook |

14/02/2008

Les Lions dégringolent

Classement FIFA : Le Maroc perd neuf places

L’équipe marocaine de football, éliminée au premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations au Ghana, a perdu neuf rangs au classement FIFA, publié mercredi, se plaçant 48è mondial et 9è sur le plan continental.
Ce classement est marqué par le bond du Ghana, désormais 14è et première nation africaine après avoir gagné 29 places. L’Egypte, vainqueur dimanche dernier de la CAN pour la sixième fois de son histoire, la deuxième d’affilée, pointe à la 29è place.

L’Argentine reste en tête pour le cinquième mois consécutif. Le prochain classement sera publié le 12 mars

22:32 Écrit par Maroxellois dans Actualité des lions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : classement fifa |  Facebook |

10/02/2008

Vous avez dit des changements ?

Quels changements et quel entraineur ???

J'espère de tout coeur que cet intérim ne durera pas très longtemps et que les nouveaux dirigeants trouveront rapidement l'homme qu'il faut pour notre sélection nationale; Avec tout le respect et l'affection qu'on porte au recruteur et directeur technique Fethi Jamal, on pense que ce dernier doit rester dans sa fonction initiale et laisser le coaching à un homme compétent, formé et expérimenté dans ce domaine. Il serait très intéressant que la nouvelle direction instaure un peu plus de rigueur et de combativité au sein de notre équipe nationale, une équipe coacher depuis des années suivant un modèle français qui ne convient pas à notre mentalité et notre façon de jouer, surtout si l’on se réfère aux derniers résultats et échecs enregistrés,certains parlent de Lemerre, Santini ou Marchand mais il serait plus judicieux de tenter une autre approche de coaching en engageant un entraîneur issu d’une autre école que celle que nous avons connues jusqu'à maintenant, l’école allemande est très connue pour sa rigueur et son intransigeance quand au travail et au respect de celui-ci, deux aspects qui ont cruellement manqué à notre équipe ces dernières années, le laxisme de Fakhir et l’indifférence de Michel n’ont fait qu’aggraver les petits conflits d’intérêt, le manque de cohésion et l'absence flagrante de combativité. Notre football a connu sa plus belle période lorsque l'école brésilienne avait pris la destinée de l'EN, alors ,pourquoi pas un retour à ce style de jeu avec l'arrivée de Jorvan Vieira

vieira Personnellement, je plébisciterai le retour de Jorvan Vieira qui a un amour inconditionnel pour le Maroc en plus de posséder déjà une solide connaissance de notre football national, musulman et marié à une marocaine ==> à moitie marocain...  à rappeler que l'ex adjoint de Faria a remporté haut la main la coupe d'Asie avec la modeste équipe nationale de l'Iraq ;Vieira fait l'objet de moult propositions de la part de différents pays, tous désireux d'embaucher l'homme qui a su donner de l'espoir et de la fierté à tout un peuple.   
 
 
Nous devons remercier vivement Henri Michel qui, à défaut de faire les affaires de la direction précédente et de sa gestion chaotique, a été le détonateur qui a instauré le débat sur la destitution de l'emblématique gendarme toujours indéboulonnable; C'est donc grâce aux bourdes du coach français que la direction de la fédération connaît enfin des changements avec la nomination de Mr Lahcen Dakine comme directeur général, une nomination qui ne détrône en rien le militaire fantomatique Mr Hosni Benslimane, un président absent de la scène footballistique nationale et internationale laissant notre football livré à des gestionnaires amateurs qui ne souciaient guère de l'intérêt de notre sport favori, un sport qui emploi des milliers de marocains et qui ne jouissait pas, jusque là, de l'intérêt et du soutien politique; on espère que la nouvelle direction redynamisera ce secteur d'activité et donnera à notre football national un visage structuré et professionnel à la hauteur des attentes du sportif et du peuple marocain. 
 
Lahcen Dakine : Directeur général de la FRMF
Mohamed Rahane : Responsable du dossier 2010
Mais alors, Qui est le Président de la fédération ?? Hosni bien sûr!! 
 
Beaucoup se sont réjouit à tort en pensant que Benslimane a été destitué, mais rien ne nous prouve que le gendarme a pris sa retraite, surtout pas les dernières nominations et rumeurs .(Maroxellois)

09/02/2008

Michel viré, Jamel en interim

Michel limogé, Lahcen Dakine DG de la Fédération

En football, l'entraîneur est le bouc émissaire idéal. La Fédération marocaine vient de la confirmer en limogeant jeudi le Français Henri Michel, après l'élimination de la CAN et ses récentes déclarations. Fathi Jamal, le DTN, assurera l'intérim. Lahcen Dakine a été désigné Directeur général de la FRMF. 

La Fédération royale marocaine de football a décidé jeudi de mettre un terme au contrat qui la lie à l'entraîneur français de l'équipe nationale Henri Michel, au terme d'une réunion du bureau fédéral.
Il a été décidé de mettre un terme au contrat du technicien français "en raison, en plus du manque de résultat, de son comportement extra-sportif manifesté lors de la conférence de presse qu'il a volontairement tenue le lendemain (31 janvier) du retour de l'équipe nationale du Ghana", indique la FRMF dans un communiqué.

Cette décision, précise-t-on de même source, a été prise "après une analyse très approfondie de la situation, à la lumière des derniers développements des événements et dans l'intérêt bien compris de l'équipe nationale et des objectifs que le bureau fédéral s'est fixés pour le développement du football national".

La réunion de la FRMF a été consacrée à l'examen d'un rapport des responsables fédéraux ayant accompagné l'équipe nationale au Ghana, portant notamment sur les moyens mis à la disposition de l'entraîneur et le déroulement de la phase préparatoire et des compétitions.
La sélection marocaine a été éliminée au premier tour de la Coupe d'Afrique des Nations, après une victoire sur la Namibie (5-1) et deux défaites face à la Guinée (2-3) et au Ghana (0-2). Henri Michel a été nommé au poste d'entraîneur national en septembre 2007, après une première expérience avec les Lions de l'Atlas entre 1996 et 2000.(MAP)

Fathi Jamal assure l'intérim
Le technicien marocain Fathi Jamal a été désigné provisoirement entraîneur de la sélection nationale. Jamal, Directeur technique national et entraîneur de l'équipe olympique, va assumer ses fonctions pendant une période d'un mois, en attendant la désignation d'un nouveau sélectionneur. Celui qui atteint la demi-finale du Mondial Juniors conduira les Lions de l'Atlas lors de la rencontre amicale contre la Belgique, en mars prochain.

Dakine, DG de la FRMF
Le bureau de la fédération marocaine de football a confirmé, lors de sa réunion jeudi à Rabat, la désignation de Lahcen Dakine au poste de Directeur général de la FRMF. Le bureau fédéral a également entériné la nomination de Mhammed Horrane en qualité de Directeur responsable du suivi du dossier de la mise à niveau du football national, indique vendredi la Fédération dans un communiqué.

La liste des entraîneurs qui se sont succédé à la tête de la sélection marocaine de football depuis 1959:
1959-1960: Larbi Benmbarek, Abdelkader Lohkmiri, Mohamed Kadmiri.
1961: Mohamed Massoum, Kader Firoud.
1961-1964: Mohamed Massoum.
1964-1967: Mohamed Massoum, Abderrahman Belmahjoub.
1968-1969: Guy Cluseau (FRA), Abdellah Settati.
1970: Blagoje Vidinic (YUG).
1971-1972: José Barinaga (ESP).
1972-1973: Abderrahman Belmahjoub.
1974-1978: Gheorge Mardarescu (ROU).
1979: Guy Cluseau (FRA).
1980-1981: Juste Fontaine (FRA), assisté par Jebrane et Hamiddouch.
1982-1983: Abdellah El Ammari, Jaime Valenté (BRA).
1984-1988: Mehdi Faria (BRA).
1988-1989: Jaime Valenté (BRA).
1989-1990: Antonio Angelilo (ITA).
1991-1992: Abdelghani Bennaciri, Olk Verner (GER).
1992-1993: Abdelkhalek Louzani.
1993-1994: Abdellah Blinda.
1994-1995: El Ammari, Gilson Nunez (BRA).
1996-2000: Henri Michel (FRA).
2000-2001: Henri Kasperczak (FRA/POL).
2001-2002: Humberto Coelho (POR).
2002-2005: Baddou Zaki.
2005 (29 oct-30 déc): Philippe Troussier (FRA).
2005-2007: Mhamed Fakhir.
2007-2008: Henri Michel (FRA)

Benslimane viré !! info ou intox??

Hosni Benslimane a été démis de ses fonctions de président de la FRMF.

Le bureau de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a désigné Lahcen Dakine, président de cette instance en remplacement du général de corps d'Armée, Hosni Benslimane, a-t-on appris de source sportive vendredi à Rabat.

Le général Benslimane, actuel commandant de la Gendarmerie royale marocaine, était sur le départ au lendemain de l'élimination prématurée des "Lions de l'Atlas" de la 26ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations de football (CAN-2008), qui se tient au Ghana.

Cet échec, qui a plongé les Marocains dans un profond désarroi, a fait des "victimes" parmi les cadors de la Fédération, accusés d'"incurie" dans la gestion du football national qui souffre de plusieurs carences, à la tête desquelles des problèmes d'ordre structurel et au niveau des ressources humaines.

Avant le général Benslimane, qui préside aux destinées du ballon rond marocain depuis 1996, c'était l'entraîneur des "Lions de l'Atlas", le Français Henri Michel, qui a été limogé jeudi après la piètre prestation du Maroc au Ghana.

La décision de limoger Henri Michel a été prise "après une analyse très approfondie de la situation, à la lumière des derniers développements des événements et dans l'intérêt bien compris de l'équipe nationale et des objectifs que le bureau fédéral s'est fixés pour le développement du football national", selon la Fédération.

06/02/2008

Hadji tacle Henri Michel

hadjiYoussouf Hadji, le milieu de terrain international marocain de Nancy, transparent durant la CAN 2008, a tenu à régler ses comptes avec son sélectionneur, Henri Michel, après l'élimination prématurée du Maroc lors de la CAN 2008. L'attitude d'Henri Michel n'a pas été correcte, a déclaré Hadji. Il a critiqué les joueurs quand il est rentré au Maroc mais il n'a pas tenté de changer les choses quand il était avec le groupe, a poursuivi Hadji, reprochant à Henri Michel d'avoir constaté les problèmes mais de n'avoir pas essayé d'y remédier .

Sur les raisons de l'élimination prématurée de la formation marocaine, au départ considérée comme l'une des favorites, Youssef Hadji a son explication: l'ambiance dans le groupe et, comme souvent, la présence de deux clans avec les Européens d'un côté et les joueurs évoluant dans le pays de l'autre. « La scission dans le groupe s'est plus ressentie que d'habitude. Cela se passait super bien les années précédentes. Là, j'ai ressenti que c'était plus difficile. Il y avait un manque de communication ».

Pour l'avenir, Youssef Hadji, qui souhaite continuer en sélection, estime qu'il faut « essayer de rectifier les choses qui n'ont pas marché, refaire un groupe sain et aller de l'avant  ». Et lui veut participer à cette mission car il a « toujours été disponible pour la sélection et le sera toujours. Si je vais en sélection, c'est pour le Maroc, ce n'est pas pour Henri Michel ou un autre. C'est pour le pays », a-t-il conclu.

Ouaddou : « Des problèmes d'égo »

Régulièrement cité parmi les favoris, le Maroc a complètement raté sa CAN en se faisant sortir dès le premier tour. Abdeslam Ouaddou, le défenseur de Valenciennes et des Lions de l'Atlas, pointe le doigt sur les conflits d'égo qui ont rongé la sélection de l'intérieur. Et se dit prêt à jouer les Casques Bleus.

ouaddou« Abdeslam, comment la brillante équipe qu'on avait vu tenir la France en échec au mois de novembre (2-2) a-t-elle pu rendre une copie aussi terne deux mois plus tard ?
Je vois plusieurs raisons à cela. Déjà, il faut être honnête, je crois que nous nous sommes vus trop beaux. Je m'explique : le Maroc s'était qualifié facilement. Puis il y a eu ce mini-stage en France, avec le match contre les Bleus et le succès face au Sénégal. Début janvier, nous avons battu la Zambie et l'Angola en matches amicaux, et enfin nous frappons un grand coup lors de notre première rencontre au Ghana face à la Namibie (5-1). Il y a sans doute eu un excès de confiance, mais pas seulement...

Expliquez-vous...
Je vais dire les choses franchement, telles que je les ai ressenties. L'ambiance au sein du groupe n'était pas bonne. En France, le stage avait duré sept jours, mais on sentait que quelque chose n'allait pas. Et quand j'ai rejoint la sélection au Maroc un peu plus tard que les autres, c'était flagrant. Il y avait des clans. D'un côté les joueurs locaux, et de l'autre ceux qui jouent en Europe, et dont la plupart sont nés et ont grandi en France. C'est simple, le matin au petit déjeuner, je devais être l'un des rares à serrer la main à tout le monde !

A quoi imputez-vous ces mauvaises relations entre internationaux ?
Allez savoir ! La sélection est minée par des problèmes d'égo. La fierté, tout ça, c'est bien, mais quand on porte le maillot de la sélection, il faut penser collectif. On m'a raconté que certains joueurs qui ne jouaient pas souriaient quand on encaissait un but. Ce n'est pas acceptable. Cette équipe a un potentiel énorme, et on gâche tout cela pour des questions d'égo... Au Ghana, tout est parti en sucette après notre victoire contre la Namibie. Les tensions ne sont pas spectaculaires. Il n'y a pas eu de clash. Seulement, la mauvaise ambiance est perceptible. Nous devrions prendre exemple sur les Ivoiriens qui sont heureux quand ils jouent.



Pourtant, à leur retour au Maroc, des locaux se sont répandus dans la presse en disant que les « Européens » ne mouillaient pas le maillot...
Je sais. Mais c'est faux ! Quand on vient en sélection, c'est avec l'envie de se défoncer. De toute manière, ce problème entre locaux et européens perdure depuis des années. Il est récurrent, donc grave. Il va falloir se pencher dessus. C'est ce que je vais faire. Je fais partie des plus anciens, et s'il le faut, je veux bien m'investir pour que cette situation soit éradiquée. Il faut changer les mentalités. Le Maroc a face à lui des échéances importantes, avec la Coupe du Monde et la CAN 2010. Et il ne peut pas se permettre de passer à côté !

Henri Michel est-il l'homme de la situation ?
Oui ! Il faut le laisser travailler. La sélection a besoin de stabilité. »

19:31 Écrit par Maroxellois dans Actualité des lions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elimination de la can, ouaddou |  Facebook |