14/09/2008

Interview : Soufiane Alloudi

1

Lionsdelatlas.net : On a tout d’abord envie de te demander comment ça va ?

Soufiane Alloudi : Je vais très bien merci. Je vous remercie de m’avoir invité à retrouver les internautes de LDA.net. Je profite également de l’occasion pour vous souhaiter à tous un bon mois de Ramadan

LDA : Ces derniers mois, on t’a annoncé à Marseille, Paris, Sochaux en Angleterre. As-tu eu autant de contacts ou n’étaient-ce que des rumeurs ?


S.A. : Le seul « vrai » contact était celui avec l’Olympique de Marseille. Concernant le PSG et Sochaux il s’agissait d’offres inachevées.

Pour l’OM, tout semblait OK, j’avais l’accord et les encouragements de son Altesse Cheikh Hazza ben Zayed (vice-président du club d’Al Ain) pour tenter cette expérience. Malheureusement après quelque temps, l’offre de Marseille avait changé, il ne souhaitait plus qu’un prêt…

J’ai donc décidé de rester à Al Ain, d’autant plus que cette année le club joue la Professional League et que l’objectif est de gagner le premier titre de cette catégorie.

LDA : Depuis ton match explosif contre la Namibie, tu t’es fait rare en EN (retour de blessure …), comment s’est passé l’après CAN… ?

S.A : L’après CAN n’a pas été une période évidente pour moi. Après ma blessure, j’ai eu longue période consacrée aux soins. Durant celle-ci, j’ai pu compter sur mon club qui m’a soutenu et apporté toute l’attention nécessaire à mon rétablissement.

LDA : Le Maroc est 2ème de son groupe – avec un match en retard- (qualif CAN et CM 2010), crois-tu en la qualification des Lions ?


S.A : Bien sûr, on a les joueurs qu’il faut pour le faire. Au-delà de la CAN, je souhaite sincèrement que l’équipe se qualifie pour la coupe du monde InchAllah.

LDA : Que penses-tu de la nomination de Roger Lemerre à la tête de l’équipe nationale ?


S.A :Son palmarès parle pour lui. C’est un homme d’expérience qui a souvent mené ses équipes au sommet. De plus, le fait qu’il ait été l’entraîneur de Zinedine Zidane est quelque chose de gratifiant pour moi. Cela explique le niveau qu’il a tutoyé…

LDA : Quels étaient tes rapports avec Henri Michel ?


S.A : J’avais de très bons rapports avec Henri Michel. D’ailleurs après la CAN, on avait parlé de lui pour devenir directeur technique du FC Nantes, il m’avait alors proposé de le rejoindre. Avec mon agent (directeur d’affaires) Karim Bleg, nous lui avons alors promis de le rejoindre dans son futur club (Nantes ou une autre équipe).

Cette relation de confiance témoigne de notre bonne entente.

LDA : Peux-tu nous parler de ton expérience, ici, à  Al Ain ? (Championnat, conditions de vie et d’entraînements…)


S.A : Je suis arrivé ici initialement sous forme de prêt. Très peu de temps après les dirigeants m’ont proposé un contrat de 3 ans . – je tiens d’ailleurs à remercier M. Ghanam du RAJA pour le rôle qu’il a joué dans mon accession au foot professionnel-.

Dès mon arrivée à Al Ain, je me suis tout de suite intégré. Les joueurs, les responsables et les supporters m’ont soutenu.

Les conditions d’entraînement sont idéales et j’ai tout de suite été dans le bain.

LDA : Y-a-t-il des Marocains autour de toi  (dans le club, es-tu venu avec ta famille ou seul ?...)

S.A : Les marocains sont à l’honneur ; nous sommes 8 au sein du club.

Dr Rachid Tawssi directeur du secteur foot du club,
Rachid ben Mahmoud entraîneur adjoint de l’équipe première
Abdelmajid bouyboud entraîneur adjoint des 20 ans
Aziz Khayati entraîneur des 18 ans
Said Guelzim entraîneur adjoint des 18 ans
Rachid Makkawi entraîneur des gardiens de but 16 ans

Mme Noura Aadel dans le Media Office du club.

Je suis venu seul mais je considère mes amis marocains comme ma famille.

LDA : Comment se passe le Ramadan ici ? Le championnat est-il arrêté, aménagé ?
Si oui, comptes-tu passer le mois sacré au Maroc ?

S.A : Le Ramadan est différent ici. Je suis loin de mes parents et de ma famille mais le fait d’avoir un grand nombre de Marocains près de moi me fait plaisir, je ne me sens pas seul.

Quant au championnat, il commence le 19 septembre avec un match contre Sharjah, en attendant cette date nous avons des matchs amicaux de prévus.



LDA : Qui  t’a donné envie de jouer au football ?


S.A : Mon père. D’ailleurs mon père est un ancien joueur du Nahdat Gara, club où j’ai moi-même commencé le football. A l’époque il portait le n°7, numéro qui m’a été attribué quelques années plus tard…
Il se dit que mon père était plus rapide que moi et avait un niveau technique plus important que le mien. C’est donc grâce à lui que je me suis lancé dans le foot, il voulait en quelque sorte que je termine le parcours qu’il avait commencé…

LDA : Quel est pour toi actuellement le meilleur joueur du monde ?

S.A : Actuellement, je dirai Lionel Messi mais la référence reste pour moi Zinedine Zidane

LDA : Quel est le club où tu rêverais de jouer ?


S.A : Le Real Madrid

LDA : Ton plus beau et plus mauvais souvenir de football ?


S.A : Pour le plus beau souvenir : mon hat-trick contre la Namibie

Le plus mauvais c'est le championnat perdu contre les FAR en 2005, lors de la dernière journée

LDA : Après le foot quel est ton sport préféré ?

S.A : Le Hand-ball

LDA : Ton plat préféré ?

S.A : Le couscous

LDA : Quel est ton style de musique préféré ?


S.A : Chaâbi

LDA : Marié ? Des enfants ?

S.A : Non, je suis célibataire

LDA : Championnat préféré et pourquoi ?


S.A : Je dirai le championnat espagnol… De grands joueurs comme Figo, Ronaldo, Messi, Zidane, Ronaldinho y évolue ou y ont évolué. Le niveau y est très élevé et la concurrence entre les clubs y est permanente. C’est un challenge permanant pour un joueur, évolué dans un tel championnat permet de se surpasser puisqu’il faut en permanence confirmer que l’on mérite sa place.

LDA : Si tu n’avais pas été footballeur, qu’aurais-tu voulu faire ?

S.A : Sans doute professeur de sport

LDA : Pour finir, un petit mot pour les fidèles de Lionsdelatlas.net… (qui t’apprécient tout particulièrement, de nombreux forums sont organisés autour de toi)

S.A : Je tiens à remercier sincèrement tous les visiteurs du site pour leur soutien et leurs encouragements. Le retour des supporters est très important pour moi, je souhaite être digne de la confiance accordée.

A tous les fidèles des lions de l’atlas je voudrai dire que leur suis également fidèle…

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. Toute l’équipe de Lionsdelatlas.net te souhaite une bonne continuation.

18:00 Écrit par Maroxellois dans Interviews | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soufiane alloudi |  Facebook |

19/08/2008

Interview LDA : Adil Chihi

Notre première rencontre avec la future star du football marocain Adil CHIHI, un entretien bref mais non mois sympathique, Chihi a répondu au micro de notre Reportrice Hajar



Image IPB



LDA : Bonjour Adil CHIHI, Comment ça était ta préparation de l'avant saison avec le FC Cologne ?
CHIHI : On a fait une concentration en suisse qui a duré 5 semaines, on a perdu un seul match et cette semaine on jouera contre Frankfurt, on espère que le stade sera rempli Inchaallah.

LDA : C'est la première fois qu'on fait appel à toi en équipe nationale A , Que signifie pour toi cette première convocation avec les lions de l'atlas A ?
CHIHI : Je suis très content, j'avais deja joué avec les espoirs et l'équipe Olympique de Mr Fethi Jamal, c'est quelque chose d'autre que l'equipe espoir

LDA : Merci Adil
CHIHI : Merci

20:17 Écrit par Maroxellois dans Interviews | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : adil chihi |  Facebook |

Interview LDA : Mourad Aini

Notre reportrice de choc Haraj a rencontré pour nous notre ami Mourad Aini qui a répondu à nos questions avec une grande franchise, Chapeau bas Mr Aini

Image IPB


LDA : Salam Mourad, Donc tu peux nous confirmer la nouvelle de ton transfert A Alwahda . ?
Aini : Le contrat c'est pour une année, le montant total de transfert c'est 600 milles dollars et je vais partir Inchallah Mardi prochain pour rejoindre mon nouveau club.


LDA : Pourquoi Al Wahda ? Et pourquoi le Golfe ? Est ce que c'est parce que tu n'as pas reçu des offres de l'Europe ?
Aini : Oui exactement, je n'ai pas reçu d'offres d'Europe, donc j'ai eu cette chance et j'ai accepté.


LDA : Après deux années passées avec le DHJ, tu es passé au RAJA, Est-ce que le Raja était un tremplin pour toi ?
Aini : le RAJA c'est un grand club ,oui c'est la vérité ,le RAJA a été un tremplin pour moi,c'est grâce au RAJA que j'ai pu avoir cette chance de jouer en équipe nationale,sans oublier ce que le DHJ a fait pour moi et je les remercie beaucoup.


LDA : Tu étais dans la liste de Romao pour les prochains matchs de CLA, et maintenant tu pars en Emirat.
Aini : c'est vrai que j'étais dans la liste pour CLA, mais j'ai déjà parlé avec Romao, et on a bien discuté de ça, et il savait que je vais partir en Emirat


LDA : Tu t'attendais à être présélectionné dans la première liste ?
Aini : Franchement, j'étais surpris que je ne sois pas dans la liste au début, c'était sûrement à cause du retard pris lors des préparations pour le championnat, je respecte la décision de l'entraîneur dans tous les cas, et el hamdolillah, j'ai eu de la chance et je serai présent demain.


LDA : Merci Mourad
Aini : Merci Lionsdelatlas.net

20:15 Écrit par Maroxellois dans Interviews | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mourad aini |  Facebook |

Interview LDA : Nabil el Zhar

L'équipe lionsdelatlas.net est partie ce matin à la rencontre des joueurs des lions de l'atlas, en concentration actuellement au centre national technique de Maarmora de Rabat. Deux heures d'entretien réservées aux journalistes en compagnie des joueurs. Lionsdelatlas.net a eu la possibilité de rencontrer certains joueurs de l'équipe nationale qui ont gentillement accepté de répondre à nos questions. En exclusivité également, les premiers mots de Amsif pour la presse Marocain. Découvrez tout au long de la journée sur notre site et notre forum, des interviews écrites, audio et vidéo des joueurs de l'équipe nationale.
Lionsdelatlas.net toujours au coeur des lions .


Image IPB



Pour commencer une interview de El Zhar Nabil ( une autre photo vous sera posté par la suite )


Image IPB

Lionsdelatlas.net: Alors Nabil, comment ça se passe la préparation avec l’équipe nationale ?

Ca se passe très bien, on est content de se retrouver, l’objectif c’est de bien se préparer pour la rencontre de demain mais tout se passe très bien entre nous.

Lionsdelatlas.net: Que penses-tu de Roger Lemerre ?


Qu’est ce qu’on peut penser du coach (il sourit et réfléchit) ? C’est un très bon entraineur qui a une certaine réputation, il a bien réussit par le passé et a remporter quelques trophées, en plus de ça il a un très bon discours pour le joueur.

Lionsdelatlas.net: Ce weekend tu es rentré à la 76ème minute de jeu en Premier League, penses tu que tu peux postuler à une place de titulaire cette saison ?

Titulaire ? non je ne pense pas encore, mais pour moi l’important c’est de jouer un maximum en compagnie de Liverpool et acquérir un maximum d’expérience.

Lionsdelatlas.net: Un dernier mot pour lionsdelatlas.net que tu dois connaitre je pense ?

Oui je surfe beaucoup sur internet et je passe souvent sur le site. Continuez comme ça, c’est un site très intéressant dans lequel nous joueurs, allons s’informer. Bonne continuation

www.lionsdelatlas.net

20:13 Écrit par Maroxellois dans Interviews | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nabil el zhar |  Facebook |

08/07/2008

Omar el Kaddouri : " Porter ce maillot rouge et vert fut une fierté "

 Omar : " Porter ce maillot rouge et vert fut une fierté "

Maroxellois; 07/07/08

Après l'excellente saison d'Omar el Kaddouri parmi les espoirs d'Anderlecht, après son transfert très remarqué au club italien de Brescia ( Séria B ) et sa première convocation chez les Lionceaux marocains (U20), nous avons voulu en savoir un peu plus sur ce jeune joueur de 17 à qui les spécialistes promettent une belle carrière footballistique. C'est donc avec grand intérêt qu'Omar a accepté de répondre aux questions pertinentes des membres de Lionsdelatlas.net.
 

omar2- Lionsdelatlas.net : Salam Omar et merci de nous avoir accordé cette interview qui va nous permettre de mieux faire connaissance avec toi. Les membres de Lionsdelatlas .net s'intéressent beaucoup à ta jeune carrière et sont soucieux de te connaître davantage à travers ces quelques questions, tout d'abord, Peux tu te présenter à nos membres ?

Omar : Je m'appelle Omar El Kaddouri, je suis né le 21 aout 1990 à Bruxelles. J'ai commencé le football à l âge de 5 ans, au Crossing de Schaerbeek, avant de m'envoler vers Haren et Saint-Michel. A 12 ans, j'ai rejoint Diegem, club de 3ième division. Apres quatre année passées là-bas, Anderlecht est venu me chercher alors que je n'avais pas encore 16 ans.

- Lionsdelatlas.net : Nous t'avons découvert avec les U19 du RCS Anderlecht et nous étions parmi les premiers à connaître ta future destination ; Comment as-tu été repéré par les dirigeants de Brescia ?

Omar : C'est lors d'un match de championnat espoir contre Charleroi, que Brescia s'est manifesté. Le scout était venu visionner un de nos défenseurs, j'étais blessé lors de ce match, et je suis entré en cours de jeu, et après 20 minutes, ils ont été convaincus. Deux jours plus tard, je signais mon premier contrat pro en Italie.

- Lionsdelatlas.net : Y'avait-t-il d'autres clubs intéressés par ton profile? Si oui, Pourquoi tu as choisi Brescia ?

Omar : Lors du tournoi Viareggio, qui se déroule chaque année en Italie, c est un tournoi qui réuni plus de 50 équipes espoirs à travers le monde, et principalement d'Europe. A mon retour d'Italie, j'ai eu plusieurs contacts avec des clubs, principalement italiens. Il y avait Palerme, Catane, l'Atlanta de Bergame, l'Inter de Milan, l'Udinese ainsi que le Werder de Brême qui était aussi venu aux nouvelles et en dernier l'AC Milan. Mais toutes ces équipes me voulaient pour leur noyau Primavera ou Espoir alors que Brescia m'a proposé d'intégrer directement le groupe Pro et ainsi être en compétition avec les joueurs de l'équipe première. C'est ce que je recherchais, de plus, s'entraîner avec des gars tel que Tacchinardi ou Lima ne peut que m'apporter un plus dans mon apprentissage.

- Lionsdelatlas.net : Quand et Comment se déroulera ton intégration parmi les pros de Brescia ?

Omar : Je dois être présent à Brescia pour le 14 juillet, pour un premier stage avec l'équipe A et ce pendant 2 semaines. Ensuite, nous aurons un second stage au mois d'aout. C'est alors que mon frère me rejoindra et m'aidera à mieux m'adapter dans un environnement que je ne connais pas. J'aurai des cours d'Italiens 2 fois par semaine, et je compte aussi finir mes humanités avec des cours par correspondance.

- Lionsdelatlas.net : Comment envisage tu ton avenir à long terme avec ton nouveau club ?

Omar : J'espère avoir quelques minutes de jeu d'ici la fin de l'année, ca serait vraiment génial, sachant que cette année, j'étais encore U19 à Anderlecht. J'espère que ce club-ci sera un tremplin pour moi. Maintenant, faire un plan de carrière est assez difficile, plusieurs paramètres peuvent entrer en jeu, tel que les blessures, le changement d'entraîneur, etc.… mais je reste assez optimiste sur mon choix.

- Lionsdelatlas.net : Omar! Pourquoi as tu opté pour l'EN du Maroc et qu'est ce qui a justifié ta décision actuelle ?

Omar : J'ai toujours supporté l'EN et j'en suis un ardent supporter et pouvoir porter ce maillot Rouge et Vert fut une fierté.

- Lionsdelatlas.net : Dernièrement, tu as été convoqué par le coach national des Lionceaux, Mr Milani, pour participer au Tournoi Nord Africain des -20ans ; Que retiens tu de cette première expérience internationale ?

Omar : Je fus très content et très honoré en recevant cette convocation. Il me fallait prouver sur le terrain qu'on ne s'était pas trompé en me faisant confiance, maintenant, fallait-il encore qu'on me donne l'occasion de le prouver … Sportivement, je dirais que je ne retiens rien de spécial de cette première expérience internationale, mais sur le plan humain, nous avons tissé des liens entre Marocains, aussi bien ceux vivants en France, au Maroc et d'ici en Belgique.
 

Image IPB


- Lionsdelatlas.net : Sachant que le but de ce tournoi était de tester un maximum de jeunes joueurs dans le but de former un nouvel effectif des lionceaux ; Comment expliques tu le peu de temps de jeu (25 min) que Mr Milani t'a accordé ?

Omar : Sérieusement, je ne sais pas l'expliquer, il faudrait poser cette question à l'entraineur.

- Lionsdelatlas.net : Comment envisage tu ton avenir à moyen terme, mais cette fois-ci, avec les Lionceaux ?

Omar : Cela ne dépend pas de moi directement mais du sélectionneur national, et comme il ne compte apparemment pas sur moi, je préfère me consacrer à mon club et m'établir comme un titulaire potentiel le plus rapidement possible.

- Lionsdelatlas.net : Est-ce que tu suis les performances des Lions de l'atlas ? Si oui, comment vois tu l'arrivée de Roger Lemerre à la tête de l'équipe nationale ?

Omar : Je n'ai pas d'avis précis sur Lemerre, ni de préjugés, mais avec un public exigent comme les supporters marocains, il lui faudra des résultats et tout de suite. Apres l'échec de la CAN au Ghana, mieux vaut rester prudent et ne pas crier victoire trop vite.

- Lionsdelatlas.net : Quel est ton Lion préféré ?

Omar : Chamakh, Sektioui et Boussoufa. Trop dur de choisir parmi les 3.


- Lionsdelatlas.net : Quelques questions rapides qui exigent des réponses rapides. alors, tes défauts ?

Omar : Un peu trop timide peut être…

- Lionsdelatlas.net : Tes Qualités ?

Omar : Une fois que je connais la personne, je me lâche à 100%

- Lionsdelatlas.net : Casablanca, Rabat, Marrakech ou El Hoceima ?

Omar : Chabab Rif Al Hoceima (lol).

- Lionsdelatlas.net : Couscous ou Moules frites ?

Omar : Moules frites, quoique couscous de temps en temps, je ne dirais pas non.

- Lionsdelatlas.net : Introverti ou extraverti ?

Omar : Introverti

- Lionsdelatlas.net : Ton modèle de joueur ?

Omar : Je n'ai pas de modèle précis, j aime les joueurs techniques avec une intelligence de jeu au dessus de la moyenne.

- Lionsdelatlas.net : Ton Championnat préféré ?

Omar : Espagnole.

- Lionselatlas.net : Un grand merci Omar pour ta gentillesse et pour l'intérêt que tu portes à tes supporters, Un dernier mot pour les membres de Lionsdelatlas.net

Omar : C'est moi qui vous remercie, en espérant alimenter vos rubriques dans les années futures.

00:05 Écrit par Maroxellois dans Interviews | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : omar el kaddouri |  Facebook |

25/06/2008

Boussoufa: "Un nouveau départ"

Boussoufa: "Un nouveau départ"

Meilleur joueur du championnat de Belgique en 2007, Mbark Boussoufa sera l'un des atouts du nouveau sélectionneur marocain Roger Lemerre, pour la campagne de qualification à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. Une route qui débute contre l'Ethiopie le 30 mai. Absent de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF au Ghana pour cause de blessure, l'ailier du RSC Anderlecht est de retour au sommet de son art.

bousLe Maroc a complètement raté sa dernière CAN. Après coup, certains joueurs ont critiqué l'ambiance au sein du groupe. Avez-vous une explication à cet échec ?
Je ne peux rien dire car je n'y étais pas. Mais je peux vous assurer que nous avons pris un nouveau départ avec l'intégration de nouveaux joueurs. C'est enthousiasmant pour le futur, et notre victoire face à la Belgique me conforte dans cet optimisme.

Depuis la CAN, il y a en effet eu ce succès marquant (4:1). Depuis, Roger Lemerre a pris les rênes de la sélection. Qu'attendez-vous de lui ?
C'est un grand nom qui coaché l'équipe de France et gagné la CAN avec la Tunisie. Il a beaucoup d'expérience et ça ne peut qu'être profitable au groupe. Je suis donc content de sa nomination. Il va falloir lui laisser un peu de temps pour qu'il puisse véritablement poser sa patte sur l'équipe et en tirer le meilleur, comme il sait le faire. L'objectif reste une qualification pour la Coupe du Monde, et, si ça ne se jouera pas dès ce mois de juin chaque match sera très important, à commencer par le premier.

Une fois encore un entraîneur étranger préside aux destinées d'une sélection africaine. Avez-vous un avis sur ce phénomène ?
La fédération décide, je ne vais pas m'en plaindre ou revendiquer quoi que ce soit. Comme on a déjà eu des coaches marocains par le passé, je pense que c'est plus un choix d'homme.

Peut-on parler de groupe facile pour le Maroc dans ces éliminatoires ? Vous auriez pu tomber plus mal (Ethiopie, Rwanda, Mauritanie)...
Il n'y a plus de groupes faciles en Afrique. Le niveau global est plus élevé, et de plus en plus d'Africains jouent de grandes compétitions. La Guinée est un bon exemple de l'élévation générale du niveau sur le continent. Je pense que nous sommes au même rang que la Côte d'Ivoire, l'Egypte et le Cameroun, à condition de le justifier. Le choc de la CAN digéré, on va bien voir ce dont nous sommes capables.

Vous nous parliez plus tôt de la nouvelle génération. Quels en sont les symboles ?
Benjelloun a un gros potentiel, il s'est fait un nom en Ecosse et son avenir s'annonce radieux s'il garde la même ligne de conduite. Il est jeune, il doit encore apprendre. Alloudi a prouvé sa valeur en réalisant un triplé à la CAN, c'était historique.

Vous sentez-vous désormais comme un cadre de la sélection, eu égard à votre CV ?
Ça fait un an et demi que je suis en sélection, je m'y installe doucement mais sûrement. Je veux devenir un pion important mais pour l'instant je ne m'en sens pas encore l'étoffe. Je ne suis pas complètement installé, et surtout je n'ai encore rien gagné. J'ai tout à prouver.

Votre Soulier d'Or (trophée du meilleur joueur de Belgique) a t-il eu un impact au Maroc ?
Oui, on a beaucoup parlé de moi dans les journaux. J'ai ce nouveau statut à assumer.

Avoir trop de grands noms peut-il être finalement préjudiciable pour une sélection ?
L'exemple de l'Egypte montre qu'avoir de grands joueurs n'est pas préjudiciable si tu sais gérer la concentration de noms dans le vestiaire. L'état d'esprit fait la différence et cette équipe a donné un exemple de notion de groupe et de bloc. En revanche, quand chacun joue perso c'est problématique.

Vous êtes-vous déjà renseigné sur vos adversaires ?
Je ne connais rien. Dès le premier jour du rassemblement nous aurons toutes les informations notamment la vidéo. Donc ce n'est pas un souci.

Vous êtes très polvalent. A quel poste évoluez-vous avec le Maroc ?
Je joue à l'aile ou bien derrière les attaquants. Je ne sais pas encore comment Roger Lemerre compte m'utiliser.

Qui est le footballeur marocain le plus populaire au pays ?
C'est Marouane Chamakh.

Et votre meilleur ami en sélection ?
Youssef Hadji.

00:13 Écrit par Maroxellois dans Interviews | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boussoufa, un nouveau depart |  Facebook |

15/02/2008

Fathi Jamal «Il fallait capitaliser sur la CAN-2004»

Interview : Fathi Jamal «Il fallait capitaliser sur la CAN-2004»


"Nous aurions dû assurer la continuité au sein du Onze national"

Le Matin : Le Maroc ne dispose pas de joueurs de dimension internationale, voilà en substance ce qu'a déclaré Henri Michel après la débâcle de Ghana, est-ce que vous êtes du même avis ?

FATHI JAMAL : je tiens à confirmer que nous avons une équipe nationale de très bon niveau. Après les déboires du onze national au Ghana, tout le monde s'est mis à douter de la qualité de nos joueurs. Maintenant, il faut les remettre en confiance. On doit donc les contacter, un par un, puis les convoquer afin de leur remonter le moral. D'ailleurs, on est toujours en contact avec eux au téléphone. Il faut aussi dire que ce n'est pas à moi seul qu'incombe ce travail de remotivation. Toutes les composantes de la fédération doivent contribuer à ce qu'on remette nos joueurs en confiance et à les reconsidérer surtout après les déclarations d'Henri Michel, qui a estimé que nous n'avons pas de joueurs de dimension internationale. Or, c'est tout à fait le contraire. Ils le prouvent chaque week-end dans leurs clubs respectifs. D'un autre côté, il faut donner la chance aux joueurs locaux qui émergent dans le championnat national et les intégrer dans l'équipe du Maroc, ainsi que ceux qui ont disputé les éliminatoires des Jeux Olympiques. Il y a au moins cinq ou six joueurs qui frappent fort à la porte de l'équipe première.

Quels sont les joueurs olympiques que vous voyez capables d'intégrer l'équipe A ?

Il est encore trop tôt pour donner les noms de joueurs. J'attends de commencer mon travail et ensuite je divulguerai la liste. Je dois, d'abord, rencontrer la commission compétente pour élaborer ensemble une feuille de route pour les prochaines échéances.

Avec un championnat moyen pour ne pas dire médiocre, est-ce que vous pensez qu'on est en mesure de bâtir une équipe compétitive sur le plan continental ?

Je tiens à dire et à redire que le niveau de l'équipe nationale est encore très bon. Nous aurions dû capitaliser sur les performances de 2004 en assurant la continuité. Les joueurs actuels, qui forment l'ossature du Onze national, étaient présents lors de la Coupe d'Afrique organisée en Tunisie.
Ils étaient en début de leur carrière mais ils ont gagné maintenant en maturité. Nous avons la chance d'avoir cette troisième génération de Marocains résidant à l'étranger qui évolue en Europe et qui manifeste son désir d'évoluer en équipe nationale.
C'est vrai que nous faisons les opérations de détection, mais ce sont eux qui nous sollicitent par des correspondances pour signaler leur désir de défendre les couleurs du Maroc. Pour le championnat national, je tiens à dire que le niveau n'est pas aussi mauvais qu'on le pense. La preuve, c'est qu'il draine des droits de télé et de plus en plus de sponsors.
Si le niveau était médiocre comme le prétendent certains, personne n'investirait un DH pour acquérir les droits télé de notre championnat. Je pense qu'il faut intéresser les joueurs du championnat national, quitte à ce qu'on fasse une équipe B. C'est d'ailleurs le projet sur lequel nous travaillons. Il sera constitué des meilleurs éléments du championnat et les meilleurs olympiques pour assurer le réservoir de l'équipe A.

Après le retour de l'équipe nationale du Ghana, plusieurs internationaux qui ont évolué au Maroc avant de s'expatrier, ont critiqué les professionnels de troisième génération en disant qu'ils ne mouillaient pas assez le maillot national ?

Il ne faut pas polémiquer là-dessus. L'heure est plutôt au rassemblement. C'est vrai que ce sont des déclarations à chaud, il faut être sage pour apaiser l'atmosphère, surtout après une contre-performance pareille. Avant, le début de la compétition, les joueurs savaient qu'ils avaient le potentiel pour faire une bonne coupe d'Afrique des Nations. Ils étaient au-dessus du comportement du groupe, mais c'est à nous de rassembler. Le travail du coach n'est pas uniquement un travail sur le terrain. Tout le monde peut le faire. Le coach c'est le coaching d'ensemble, de façon à créer la sérénité dans le groupe. Il faut donc qu'il gère bien son staff qui peut faire beaucoup dans les performances du groupe.

En tant que technicien, qu'est-ce qui a manqué à ce groupe au Ghana ?

Il manque surtout d'enthousiasme. Et je dirai bien que c'est la faute de l'entraîneur parce que c'est lui qui doit le créer. On sentait que les joueurs étaient déconcentrés. Je pense que le changement de l'équipe qui a produit un bon match contre la Namibie y est pour quelque chose parce qu'on ne change pas une équipe qui gagne. C'est une erreur de l'entraîneur.

En tant qu'intérim, ne pensez-vous pas que vous avez les mains liées puisque vous ne pouvez pas élaborer un plan de travail sans être fixé sur votre sort ?

Non, je n'ai pas les mains liées, mais j'attends juste de me réunir avec la commission compétente avant d'entreprendre quoi que ce soit. Le souci maintenant c'est de rassembler parce que le premier match officiel est au mois de mai. En tant que DTN, je dois assurer ce rassemblement, cette remise en confiance des joueurs jusqu'au moment où la fédération trouvera un autre entraîneur. Ça ne me dérange pas du tout de faire ce travail.

Est-ce que votre décision d'intérimaire a été notifiée par écrit ou juste par un coup de téléphone ?

C'est systématique. En tant que DTN, je dois assurer l'intérim là, où il y a une défaillance technique. Je l'ai fait avec les olympiques à la place de Madih et je le fais maintenant avec l'équipe première. Je l'ai également assuré en mars 2004, lors du match Maroc-Suisse où j'ai conduit une équipe composée de joueurs locaux qui avait gagné les Helvètes.

Est-ce que vous avez déjà une idée de la composition de votre staff ?

Je travaillerai avec l'équipe déjà en place parce que les gens qui étaient avec Henri Michel ont des contrats avec la fédération. Il n'y aura donc aucun changement à ce niveau. Le nouveau coach choisira probablement son staff, mais moi, en tant qu'intérimaire, je dois collaborer avec ceux qui sont là.

17:39 Écrit par Maroxellois dans Interviews | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fathi jamal, interview |  Facebook |