10/08/2008

Conférence de presse de R.Lemerre mercredi à Maâmoura

Le sélectionneur de l'équipe marocaine, le Français Roger Lemerre, donnera une conférence de presse, mercredi prochain (11h00) au Centre national de football à Maâmoura (près de Salé), a annoncé vendredi la Fédération royale marocaine de football (FRMF) dans un communiqué.
Cette conférence de presse devrait être notamment marquée par la publication de la liste du groupe qui affrontera le Bénin en match amical, le 20 août (20h00) au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat. Cette rencontre, préparatoire pour les éliminatoires combinées Mondial/CAN 2010, sera le premier véritable test pour le Français, depuis sa prise de fonction à la tête de l'équipe marocaine le 1er juillet dernier.
Il s'agit de la deuxième rencontre de Lemerre avec la presse, après sa première conférence, le 8 juillet, qu'il a consacrée à la présentation de son programme et de ses objectifs avec la sélection marocaine.
Après quatre rencontres en éliminatoires, l'équipe nationale occupe la tête du groupe 8 avec 9 points, devançant le Rwanda grâce au goal average. L'Ethiopie est troisième avec 6 pts, alors que la Mauritanie ferme la marche (0 pt).

Notre équipe LDA est conviée à cette conférence de presse, nous ne manquerons pas de vous informer avec plus détails, de photos et de confidences que nous recueillerons sur place.

31/01/2008

Henri Michel s'accroche à son poste de coach

Henri Michel s'accroche à son poste de coach

Ceux qui s'attendaient à une sortie tonitruante du coach national en ont eu pour leur désillusion. Une de plus ou de trop, c'est selon. N'empêche, Henri Michel a fait sa sortie et n'a pas apporté grandes réponses à d'immenses interrogations. Au lieu de déposer sa démission la tête haute, il préfère jouer les ‘'prolongations'' du fait que son contrat court jusqu'en 2010.

 L'homme est convaincu qu'il a encore beaucoup de choses à apporter au football national faisant fi du fiasco de la Coupe d'Afrique des nations 2008. Au lieu de reconnaître ses erreurs, il a choisi de s'attarder sur les “cinq glorieuses'' (1995-2000) où il était à la tête du Onze national. Les résultats de ces dernières étaient aussi catastrophiques que ceux d'aujourd'hui avec une élimination sans gloire au premier tour lors de la CAN 2000 organisée conjointement par le Ghana et le Nigeria et un quart de final au Burkina Faso en 1998, alors qu'il pourrait revenir avec le titre vu l'effectif qu'il avait à l'époque.

henri-michel  A défaut d'assumer ses choix catastrophiques, il a préféré fuir en avant en affirmant que c'est une illusion de croire que l'équipe nationale peut gagner la Coupe d'Afrique des nations en affirmant qu'on n'a pas le niveau des autres pays du continent. Ce qui est frustrant aussi dans sa sortie médiatique, c'est de mettre sur la voie publique les petites querelles de l'effectif, en parlant de clans parmi ses hommes, sachant qu'il a l'obligation de faire régner l'ordre et asseoir un climat serein au sein de l'équipe.

La seule chose dont il a raison, c'est quand il a reconnu que l'équipe n'est pas aussi mauvaise que le pense la presse. Effectivement, l'équipe nationale a du talent, mais dommage qu'il n'a pas su en tirer le meilleur au moment voulu laissant filer une qualification en quart à la portée de la main.

Pour conclure sa plaidoirie, il a appelé à oublier la débâcle comme si de rien n'était et recommencer à zéro. L'homme se fixe comme objectif la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. «On va essayer de bâtir une équipe compétitive pour se qualifier à la Coupe du monde et pour cela, il faut se donner les moyens», a-t-il indiqué. En dépit de toutes les explications fournies, une certitude reste de mise: Henri Michel n'est plus l'homme de la situation. Le football marocain a donc besoin de sang neuf.