27/12/2007

Mboma : « Impressionnant Maroc »

 Parfait connaisseur des Lions Indomptables, avec qui il a remporté deux fois la Coupe d'Afrique des Nations (2000 et 2002), Patrick Mboma livre son point de vue avant l'édition 2008 du tournoi (20 janvier - 10 février). L'ancien attaquant camerounais voit bien ses ex-coéquipiers triompher au Ghana. Mais également le Maroc.

Les Lions semblent mal partis, à vous écouter...
La préparation ne laisse pas entrevoir un gros Cameroun, mais avec de la volonté, l'équipe peut remporter le trophée. J'ai discuté avec quelques joueurs et il y a une vraie envie de bien faire. Des problèmes liés à la concurrence au sein de la sélection ont été réglés, et le discours de l'entraîneur a plu. Sans prétention, je crois que la poule du Cameroun sera surtout difficile pour ses adversaires (NDLR : Egypte, Soudan, Zambie). Depuis cinq éditions, on termine premier de notre groupe, et je ne vois pas en l'Egypte un rival. Ils ont beau être champions en titre, évoluer à domicile les avait bien aidés. Pour moi, il y a deux ans, malgré la défaite aux pénalties face à la Côte d'Ivoire en quarts de finale, nous avions la meilleure équipe.

A part le Cameroun, qui voyez-vous remporter la CAN ?
Le Maroc est impressionnant. C'est une équipe très cohérente. En novembre, contre le France (2-2) et le Sénégal (3-0), ils ont joué avec deux équipes distinctes, tout en conservant un très haut niveau de jeu. C'est intéressant. Et leur défense me paraît capable de subir sereinement. Je les vois aller très loin. Par contre, je ne vais pas faire de démagogie, je ne crains pas le Sénégal. Ils avaient été écartés de la Coupe du Monde 2006 par le Togo, et ils n'ont rien montré de probant lors des éliminatoires de la CAN.

Tout le monde annonce la Côte d'Ivoire...
J'ai vu la pré-liste des 23, et j'ai observé que le sélectionneur avait retenu neuf attaquants, mais on ne gagne pas un match avec neuf attaquants. Ils sont certes talentueux, de tous profils, et peuvent produire un jeu de toute beauté, mais j'ai des doutes quant à la capacité de cette équipe à remonter le ballon et à subir. Leur gardien n'est pas rassurant, et cela peut rendre la défense fébrile. Pour gagner la CAN, les Eléphants devront marquer beaucoup de buts.

A l'inverse de la Côte d'Ivoire, le Ghana semble lui manquer de puissance offensive...
Cela pourrait leur être fatal. Gyan Asamoah, ce n'est pas Drogba ou Eto'o. Mais si les Black Stars jouent à la Capello, avec la qualité de leur milieu de terrain et de leur défense, ils peuvent l'emporter. »